2021 : les laboratoires Boiron de Lyon vont bientôt participer à l’expérimentation sur le cannabis thérapeutique

2021 : les laboratoires Boiron de Lyon vont bientôt participer à l’expérimentation sur le cannabis thérapeutique

Les laboratoires Boiron situés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, à Lyon, vont bientôt participer à l’expérimentation sur le cannabis thérapeutique. Encadrées par des chercheurs-scientifiques, les expériences auront pour objectif principal d’identifier les vertus thérapeutiques du cannabis. Environ 3 000 patients participeront à ce programme, dont les enjeux sont particulièrement importants dans le milieu médical.

Les laboratoires Boiron attirent l’attention des chercheurs-scientifiques

D’ici peu, les laboratoires Boiron implantés à Lyon vont participer à une expérience scientifique inédite : l’usage du cannabis à des fins thérapeutiques. Pendant les deux prochaines années, des études visant à identifier les vertus thérapeutiques du cannabis seront menées. Au total, ce ne sont pas moins de 3 000 répondants qui vont prendre part à cette expérience. Il s’agit d’une grande première pour la France.

Si le cannabis a longtemps été perçu comme un sujet sensible, les vertus thérapeutiques de cette plante sont sur le point d’être mises en exergue. Ces expérimentations ont pour objectif d’explorer une nouvelle façon de soigner certaines maladies, sans nuire à la santé du patient. Dans le cadre de ces études scientifiques, le laboratoire Boiron s’associera avec Emmac Life sciences, le seul partenaire basé en Europe qui assure la production de cannabis au Portugal.

Cette expérimentation pourrait permettre au laboratoire lyonnais de se placer sur un produit, le cannabis, qui n’est pas encore autorisé sur le sol français. Il est néanmoins autorisé dans quelques pays. Globalement, les traitements à base de cannabis pourront potentiellement être destinés aux malades se trouvant dans une « impasse thérapeutique ».

L’essor des produits dérivés du cannabis en France

Depuis quelque temps, les magasins spécialisés en CBD fleurissent à vue d’œil dans l’Hexagone. Certaines boutiques spécialisées permettent, entre autres, d’acheter directement en ligne des produits de qualité à base de chanvre. À ce jour, les produits dérivés du cannabis doivent contenir un taux de THC qui n’excède pas les 0,2 %. Ce taux a été fixé par les réglementations françaises qui ont été mises en vigueur dans le domaine.

À l’inverse du THC, le CBD n’est pas dangereux pour la santé. Cette molécule extraite du chanvre n’est pas euphorisante et n’engendre pas d’effets psychotropes. Ainsi, le CBD n’est pas classé dans la catégorie des stupéfiants. Commercialisés sous différentes formes, les produits à base de CBD se déclinent sous différentes formes parmi lesquelles l’herbe à fumer et les huiles.

À titre informatif, la Cour de justice de l’Union européenne a considéré en novembre dernier que l’huile de CBD n’était pas considérées comme un produit stupéfiant. L’état des connaissances scientifiques et la base des conventions internationales en vigueur sont à l’origine de cette décision.