Le mystère des statues décapitées de la Cathédrale Saint-Jean de Lyon

Le mystère des statues décapitées de la Cathédrale Saint-Jean de Lyon

0 Par

La Cathédrale Saint-Jean de Lyon est un monument emblématique de la ville, doté d’une riche histoire qui remonte à plusieurs siècles. Mais l’un de ses aspects les plus intrigants et énigmatiques concerne les statues présentes sur sa façade. En effet, certaines d’entre elles sont décapitées. Pourquoi ces œuvres d’art ont-elles été endommagées de cette manière ?

Les origines de la Cathédrale

Cathédrale Saint-Jean de Lyon

Avant d’explorer les raisons derrière ces statues décapitées, il est important d’en savoir plus sur l’histoire de la cathédrale elle-même. Construite au XIIe siècle, la Cathédrale Saint-Jean a traversé les âges et a été témoin de divers événements marquants. Ses particularités architecturales en font une construction singulière qui mêle les styles roman et gothique.

Son architecture impressionnante

Sa façade comporte trois portails richement ornés, surmontés de statues et de sculptures représentant des personnages bibliques, des scènes religieuses ou encore des motifs floraux et autres éléments décoratifs. Ces œuvres d’art témoignent du talent des artisans de l’époque et contribuent grandement à la magnificence du lieu.

Les différentes hypothèses quant aux statues décapitées

Tout au long de son histoire mouvementée, la Cathédrale Saint-Jean de Lyon est exposée à plusieurs événements extérieurs qui peuvent être à l’origine des dégradations constatées. Parmi les hypothèses soulevées pour expliquer cette étrange particularité, on peut citer :

  • le vandalisme et la destruction volontaire causés par divers groupes ou individus,
  • les dommages collatéraux provoqués par les guerres et les affrontements armés,
  • l’érosion naturelle due à la pluie, au vent et aux intempéries.

Lors des guerres de religion

Une première explication possible réside dans les nombreux conflits qui ont secoué la France aux XVIe et XVIIe siècles, notamment les guerres de religion entre catholiques et protestants. Il est plausible que des membres des deux camps aient cherché à s’en prendre aux symboles de foi adverse et à dégrader les monuments religieux. Ainsi, certaines statues auraient pu être décapitées lors d’affrontements entre les troupes, tout comme d’autres éléments du bâtiment pourraient avoir été abîmés ou détruits.

A lire aussi :  Les quartiers les plus pittoresques de Lyon et son agglomération

Au cours de la Révolution française

La Révolution française représente également une période de trouble durant laquelle de nombreux édifices religieux sont pillés, vandalisés et endommagés. Les statues de la Cathédrale Saint-Jean auraient ainsi pu être la cible des révolutionnaires, parfois considérées comme représentatives de l’Ancien Régime et du pouvoir tant décrié. La décapitation symbolique serait alors un acte fort pour marquer leur opposition.

La restauration et la préservation des statues

Au fil des années, plusieurs campagnes de restauration ont été menées afin de conserver et de protéger les éléments patrimoniaux de la Cathédrale Saint-Jean de Lyon. Parmi ces travaux figurent :

  1. le nettoyage et le traitement des façades et des sculptures,
  2. la réfection des parties endommagées ou manquantes,
  3. la mise en place de dispositifs de protection contre les intempéries et autres agressions extérieures.

Cependant, malgré ces efforts conséquents, certaines statues décapitées n’ont pas été restaurées à l’identique, afin de témoigner de l’histoire tumultueuse du monument et de rappeler les événements qui ont marqué son passé.

L’attrait touristique et culturel des statues décapitées

Il est indéniable que le mystère entourant les statues décapitées contribue largement à l’intérêt porté à la Cathédrale Saint-Jean par les visiteurs et les amateurs d’art et d’histoire. En effet, cette singularité attire la curiosité et donne matière à réflexion sur le contexte historique et les enjeux qui ont présidé à ces actes de destruction.

Les autres anecdotes liées à la Cathédrale

Bien que les statues décapitées constituent un élément marquant de la Cathédrale Saint-Jean de Lyon, il convient également de mentionner d’autres anecdotes intéressantes relatives à ce monument, telles que :

  • la présence d’une horloge astronomique datant du XIVe siècle, véritable chef-d’œuvre mécanique,
  • la découverte récente de vestiges archéologiques attestant de l’existence d’un ancien édifice religieux romain sur le site de la cathédrale,
  • la légende selon laquelle une gargouille de la façade prendrait vie pour les promeneurs indésirables la nuit.
A lire aussi :  Tourisme : que faire à Villefranche-sur-Saône ?

Ainsi, au-delà des statues décapitées, la Cathédrale Saint-Jean de Lyon constitue un lieu chargé d’histoire et de mystères qui passionne ceux qui visitent la ville de Lyon et ce monument.